La Mèche

English

Un très bel accueil pour Les suicidés d’Eau-Claire

Les suicidés d’Eau-Claire récolte des critiques élogieuses depuis sa parution le 30 août dernier. Magnifique roman à la fois gothique, fantastique, nihiliste et punk, il s’agit du premier livre d’Éric Mathieu, professeur de linguistique à l’Université d’Ottawa.

LM0649_Suicidés_d'Eau_Claire_C1_WEB«Un premier roman étonnant et détonnant… L’ambiance est admirablement servie par une langue de haute tenue littéraire… Une oeuvre maîtrisée, subtile, qui laisse présager que du bien pour Éric Mathieu».
Stanley Péan, Les libraires

«C’est très prometteur pour Éric Mathieu…»
Anne Michaud, Radio-Canada (Les matins d’ici)

«À découvrir».
Myriam Daguzan Bernier, Lire.artv.ca

«D’aucuns y verront une complicité d’esprit avec Maupassant ou Mauriac, entre autres. J’y ai pour ma part goûté, avec bonheur, une nouvelle plume à la personnalité forte, qui n’hésite pas à se teinter d’une agréable touche gothique.» 4 étoiles.
Valérie Lessard, Le Droit

«Éric Mathieu frappe fort avec ce premier roman aux accents un peu nihiliste et à l’ambiance très sombre».
Ariane Laflèche, 24H

«Un livre ambitieux, écrit par un professeur de linguistique française et algonquienne».
Martine Desjardins, L’Actualité

«Procès à charge contre l’asphyxiant no future d’une société viciée par l’aridité de son imaginaire, Les suicidés d’Eau-Claire est un roman à l’écriture dentelée et vénéneuse, complètement ensorcelé par la mort».
Dominic Tardif, Le Devoir